RECHERCHER COMMENTS

Banyan Tree Macao

Jérôme Cheval

L’élégance dans la démesure

Banyan Tree Macao – Macao

L’île de Taipa est reliée à Macao par un pont et tient sa réputation de ses fabriques de feux d’artifices, ses chantiers de construction de jonques traditionnelles et ses hôtels monumentaux. Le gigantesque complexe blanc et or Galaxy comporte trois hôtels cinq étoiles et de vastes espaces de loisirs et de shopping. Le Banyan Tree Macao est l’un de ces trois établissements de prestige. Chacun conserve sa propre identité, son propre design intérieur. Ils ne partagent qu’un immense hall de réception où trône la sculpture en forme de vase de Florence Ng appelée Welcome. Les intérieurs du Banyan Tree Macao ont été réalisés par Chhada Siembieda de Hong Kong, alors que l’ensemble  du complexe Galaxy a été conçu par Simon Kwan. La différence se concrétise jusque dans les couloirs qui possèdent tous leur mini salon d’attente devant les ascenseurs. L’hôtel comprend 246 suites s’étageant dans la tour. L’atmosphère recherchée par le bureau d’architectes était celle d’un lieu de bien-être comme les spas. L’élégance du décor se joue dans les matières et les couleurs choisies.

Du marbre ivoire au sol, des tapisseries rouges – couleur porte-bonheur en Chine – des dégradés de beiges et bruns dans les tissus d’ameublement, et des éléments de mobilier en bois noble, avec une salle de bain volontairement ouverte sur la chambre. Le complexe possède la plus grande piscine à vague d’Asie, mais le Banyan Tree Macao possède en plus sa propre piscine, et dix villas nichées dans un jardin tropical. Sanctuaire des sens, c’est également la caractéristique appropriée pour le spa de l’hôtel. Il s’étend sur 2800 mètres carrés et se compose de 21 salles de soins réparties autour d’un jardin. Tous les employés ont été formés aux différentes thérapies traditionnelles asiatiques dans les écoles du groupe Banyan Tree situées en Thaïlande, en Indonésie et en Chine. Pour les plaisirs du palais, il faut redescendre au rez-de-chaussée pour s’asseoir au Saffron et goûter à la cuisine concoctée par Gina, thaïlandaise malgré son prénom. D’autres préféreront s’élever dans les airs et dîner en hauteur, au bout d’un escalier de verre qui conduit au Belon, le restaurant gastronomique du Banyan Tree, situé au dernier étage, le 31ème. Le chef espagnol Matias Martinez donne vie à des plats servis dans un cadre grandiose d’inspiration marine. Recommandé surtout le soir, pour la vue exceptionnelle… Raffinement, élégance et intimité demeurent incontestablement les atouts du Banyan Tree Macao, avec en supplément l’espace… Une carte maîtresse dans une ville qui peut vite se révéler oppressante…


Jérôme Cheval

Directeur de la rédaction

Jérôme Cheval est directeur de la rédaction de luxurydreamhotels.com. Journaliste et producteur de télévision depuis plus de 20 ans, passionné de voyages et d'hôtels, il parcourt le monde avec ses équipes à la recherche de nouvelles adresses d'exception.

Plus d'articles

Plus D'Articles

PARTAGER

Partagez l’experience Luxury Dream Hotels avec vos proches en utilisant les outils ci-contre

Pinterest