RECHERCHER COMMENTS
Image du port de Saint-Tropez

Hôtels de Luxe Saint-Tropez

Matt Adams

Hôtels de luxe Saint-Tropez

Une offre pléthorique

Subtil mélange entre village pittoresque et capitale mondiale, Saint-Tropez a longtemps attendu l’implantation d’hôtels de luxe dans ses ruelles. C’est désormais chose faite, avec une offre pléthorique. Et le comble du chic, ce n’est plus d’amarrer son yacht au port ou de parader devant la piscine de sa résidence secondaire, mais c’est de séjourner dans l’un des l’hôtels de Saint-Tropez le temps des vacances…

En suivant la route des Salins, à 250 mètres de la plage on tombe nez-à-nez avec l’hôtel Seez Saint-Tropez, ni plus ni moins jumeau du même groupe situé dans le très chic 16ème arrondissement de Paris. Et si ce dernier représente la quintessence de la vie urbaine, celui de Saint-Tropez offre un luxe provençal absolu. L’architecture conçue par Jean-Jacques Ory et le design intérieur par Christophe Pillet constituent une déclaration visuelle audacieuse. La réception est entourée de parois de verre encadrées de métal qui permettent à l’intérieur et l’extérieur de se mêler sans frontière. Le mobilier dessiné par Christophe Pillet et les chaises lounge Emeco offrent une allusion subtile au design des années 50, tandis que cachées derrière de somptueux jardins dessinés par Christophe Ponceau, les 35 chambres présentent chacune des expressions particulières du thème esthétique global de l’hôtel, parsemées de surprises. Et la piscine, protégée par un jardin privé, permet tous les instants de relaxation avant de rejoindre la table du restaurant dirigée par Pierre Gagnaire… Excusez du peu…

Mais quitte à résider en Provence, pourquoi ne pas tenter l’expérience de la Bastide de Saint-Tropez ? Un hôtel constitué comme un village, autour d’une place centrale avec des petites maisons… A un jet de boule de la Place des Lices, cet hôtel atypique ne compte que 26 clés, réparties dans 4 bâtiments à l’inspiration différente. Ce sont les propriétaires eux-mêmes qui ont choisi les éléments de décoration, ce qui donne immédiatement l’impression d’être invité dans une maison. Le joyau de l’établissement est sans conteste l’appartement Aurore, avec véranda et terrasse privée surplombant la piscine. Et pour les amateurs de nautisme, la Bastide de Saint-Tropez met à disposition le San Lorenzo, son somptueux yacht de 22 mètres. La meilleure façon d’admirer la baie du village.

Et si votre bateau a encore un peu de fioul ou une voile efficace, vous pourrez pousser jusqu’à la baie de Pampelonne pour découvrir La Villa Marie. Un hôtel qui, sous ses airs de maison privée chic à l’italienne, propose une vision sereine et apaisée du luxe. Cachée dans un domaine, une pinède de 3 hectares qui surplombe la baie de Pampelonne, la Villa Marie est un havre de paix, le lieu idéal pour profiter des attractions tropéziennes sans avoir à subir la frénésie ambiante. Comment ne pas se sentir chez soi en ces murs agencés avec simplicité et talent ? Comment ne pas s’imaginer séjourner ici pour toujours ? Intemporelle, la Villa Marie traverse les saisons et offre un luxe sans fioritures, sans excès, une vision juste et mesurée de ce que devrait être la belle vie. A cet effet, il est un lieu où la célébration du bien-être atteint son apogée : le spa, bien évidemment… Un must de la région, pour clients exigeants et blasés de tout…

Tout en respectant les traditions architecturales provençales, le Charm & More Group n’hésite pas à se tourner ostensiblement vers la modernité… C’est pour cette raison que le design de l’Hôtel Benkiraï a été confié à Patrick Jouin. Résultat : un établissement élégant, simple et discret. Lorsqu’on pénètre au sein de l’hôtel, le concept est clair : les clients entrent dans une réception minimaliste avec un sol en béton et des canapés en cuir. A l’extérieur, l’ocre méridional est bien présent, de façon à bien rappeler que l’on se trouve à Saint-Tropez. Au cœur de l’hôtel, un solarium d’un rouge éclatant en bois exotique Indonésien – connu sous le nom de Benkiraï – contraste avec les scintillements d’un bleu profond de la piscine. Similaires en taille et en design, les 41 chambres de l’hôtel sont nichées dans des bâtisses de style provençal dominant la piscine, et certaines sont vitrées en totalité, histoire de bien profiter du soleil de la Méditerranée. Encadrant ces cocons de bien-être, un hectare entier de végétation luxuriante, ce qui permet d’accueillir tous les lecteurs et tous les amateurs de sieste de l’hôtel !

En suivant la route des Marres bordée de vignes, c’est caché au sein d’un paysage naturel riche que l’on découvre le Muse.

Un hôtel de luxe dont le style des suites s’inspire de celui des villas de la région. La précision, la richesse et le design affirment la personnalité de l’hôtel dans le paysage tropézien, et ce, grâce à sa créatrice Célia Gumbau, qui a pensé son hôtel comme une cliente et non pas comme une hôtelière. Chacune des 15 suites porte le nom d’une muse plus ou moins antique, mais elles offrent toutes un splendide panorama aux yeux des visiteurs. La suite Romy, l’une des plus spacieuses, constitue certainement le climax du séjour, avec sa terrasse sur la forêt de pins et la salle de bains ouverte sur la chambre en duplex. Les passionnés d’écologie pourront se délecter des 160 essences du jardin auto-suffisant crée par Sophie Agatha Ambroise et de la gastronomie slow-food servie à la table de ce cocon de sérénité tropézien.

Pour ceux qui veulent conserver leur niveau de branchitude urbaine au cours de leur séjour à Saint-Tropez, c’est au Kube qu’il faut descendre…

Installé sur la route côtière, dominant la baie mouchetée de yachts de Saint-Tropez, le Kube hôtel a sans aucun doute l’un des plus belles situations géographiques de la ville. Comme son cousin parisien, le Kube méditerranéen possède tous les luxes d’un boutique hôtel diffusés dans un design élégant et minimaliste. L’architecture extérieure de cette ancienne clinique reste sobre et discrète mais c’est de l’autre côté des murs, avec 41 chambres situées de part et d’autre de couloirs sombres à l’éclairage couleur bleu nuit, que la philosophie du Kube saute aux yeux. Mais si l’hôtel est devenu l’un des hotspots de Saint-Tropez, c’est en particulier grâce à ses trois bars branchés et sa piscine de 24 mètres éclairée par des néons, et qui déborde sur la scintillante mer Méditerranée. Sans oublier le Ice Bar. Trente minutes tout au plus sont autorisées pour y prendre le frais. C’est l’attraction principale de l’hôtel, où tout est fait de glace y compris les verres contenant les cocktails. L’endroit le plus « cool » de Saint-Tropez…

Palace… Vous avez dit : palace ?… Saint-Tropez en possède un : la Réserve Ramatuelle. Ce temple du bien-être est perché au milieu d’une somptueuse pinède privée sur une colline retirée dominant le Cap Camarat et le Cap Taillat.

Avec son nouveau statut de palace, ce refuge abrite à la fois un hôtel et un spa mais par-dessus tout la clé de la sérénité, comme une retraite où l’on vient se détendre et se ressourcer. L’architecte Jean-Michel Wilmotte a rénové ce bâtiment un peu austère en lui apportant une touche Le Corbusier des plus réussies, et les espaces des suites permettent autant de profiter des brises marines que de la chaleur du soleil. Ajouté à tout cela un service hors du commun et des soins spa de très haut niveau, et les ingrédients d’un séjour relaxant sont enfin réunis… ce qui n’est pas toujours le cas à Saint-Tropez !

Justement, au cœur de l’agitation tropézienne, à deux pas de la Place des Lices et du port, le Pan Deï Palais offre un véritable havre de paix. Sa façade discrète ne laisse présager en rien ce qui attend le visiteur une fois qu’il a franchit la splendide porte de bois moulurée. Construite en 1835 par le général Allard pour son épouse la princesse Pan Deï, cette maison de maître renferme un véritable palais oriental. Dans cet écrin chaleureux en pierre blanche de Turquie et orné de bois sculptés centenaires, seulement 12 chambres et suites accueillent le visiteur en quête de repos. Toutes s’ouvrent sur le patio intérieur et la piscine en mosaïque. La décoratrice Françoise Piault a pensé a tout pour raviver l’âme d’un palais oriental à l’exotisme raffiné : banquettes ocre et rouge, arabesques, divinités indiennes logées dans des niches murales, authentiques panneaux de bois ciselés, bas-reliefs en pierre sculptés de petits bouddhas balinais, jusqu’au plafond de temple birman en bois travaillé trônant dans le salon Krishna. L’Asie au cœur de la Provence…

Faisant face à la Place des Lices, La Maison Blanche est un hôtel particulier du début du 20ème siècle entièrement décoré dans un esprit minimaliste romantique. Un hôtel de charme au design résolument contemporain, comme un havre de paix et de fraîcheur au cœur du village, majoritairement vêtu de blanc. Dans les suites, poutres apparentes et meubles anciens donnent le ton et la décoration aérienne et virginale recrée dans chaque chambre l’atmosphère simple, discrète et intime d’une demeure familiale. Idéal pour un séjour en famille, entre deux glaces et une baignade.

Dans un village comme Saint-Tropez, il existe des institutions… Le Byblos en est une, presque au même titre que la célèbre gendarmerie. Construit sur la plus haute colline de la ville, le Byblos est né à la fin des années 60 de l’imagination d’un hôtelier d’origine libanaise, Jean-Prosper Gay-Para qui rêvait d’un palais unique en son genre d’un bout à l’autre de la Méditerranée. Baptisé comme l’antique port de Phénicie, il se déploie autour d’une mosaïque représentant l’enlèvement d’Europe par Zeus. A l’intérieur, des meubles précieux, des mosaïques anciennes et des statues antiques côtoient des céramiques de Vallauris et des patines provençales. Mais le Byblos est connu mondialement pour sa boite de nuit, la plus en vogue de la côte varoise, les fameuses Caves du Roy où se pressent mannequins internationaux, industriels richissimes, stars du show-biz et têtes couronnées.

Chacun trouvera son bonheur dans l’offre hôtelière de Saint-Tropez. La diversité des hôtels de luxe de ce village mondial se cesse de s’étoffer. D’ailleurs l’Hôtel de Paris vient de terminer sa rénovation, et il va rapidement arborer ses cinq étoiles dans le firmament de la côte méditerranéenne…


Matt Adams

Réalisateur

Originaire de Londres, Matt Adams est diplômé du célèbre Associated Board of the Royal School of Music. Après avoir travaillé pour la BBC, il tombe amoureux de la France où il devient rapidement réalisateur et monteur.

Plus d'articles

PARTAGER

Partagez l’experience Luxury Dream Hotels avec vos proches en utilisant les outils ci-contre

Pinterest